Search Popup Icon

La charade mode de l’été 2020 : est-ce un caftan ou une robe d’intérieur?

Area:

Si on en a assez du survêtement ‘tie-dye’ trop relax, qu’on ne supporte plus de devoir avoir le fessier ultra-ferme exigé par les leggings, mais qu’on ne veut pas abandonner le confort au quotidien nouvellement acquis, quel est le prochain incontournable pour le travail à domicile dans le contexte de la COVID-19?

Le caftan, bien sûr ! Raison numéro un : c’est un vêtement ultra-confortable, dégage la ‘vibe’ boho qu’on aime, et apporte aussi un brin d’élégance.

Il faut se rappeler que le caftan a acquis ses lettres de noblesse dans les années 70, alors hypnotysées par tout ce qui état exotique, et était souvent richement brodé style « j’arrive tout juste du Maroc » ; ou alors façonné à partir de tissus aux imprimés kaléidoscopiques, avec de éclats d’orange et de turquoise sur les passerelles mode ultra-chics de Léonard de Paris, Emilio Pucci, et Biba, où toutes les filles londoniennes ultra-cool faisaient leur shopping mode.

Après la folie pour les petites robes de prairie et les manches à volume surdimensionné, il semblerait que le moment est propice pour le retour du caftan.

Oh oui, les années 70 !

« J’ai toujours aimé le caftan, mais en ce moment, mes clientes demandent ce type de vêtement dans ma boutique », indique Elaine Léveillé, propriétaire de E.R.A Vintage Wear, une adresse incontournable pour les vêtements vintage de qualité dans l’ouest de Montréal.

« Je pense que ces types de robes sont plus populaires que jamais parce que les femmes veulent de beaux vêtements pour porter à la maison. Gwyneth Paltrow a fait sensation sur The Politician, diffusé sur Netflix, dans l’une des premières scènes de la série où elle est assise au bord de la piscine vêtue d’un magnifique caftan vert émeraude. » Elaine affirme qu’elle voit également un engouement pour les vêtements des années 1970, ce qui nous ramène à cette silhouette emblématique.

Drôle de hasard, Mrs. America, une autre télésérie diffusée actuellement dont l’intrigue se déroule dans les années 70, met plutôt l’accent mode sur les tailleurs pantalons, les coordonnés polyester et les blouses « pussy bows ». Il ne faudrait surtout pas oublier que ce fut la décennie où les droits des femmes (coordonnées de carrière en polyester) ont fait choc avec l’esprit hippie (textiles naturels et détails faits à la main).

Tenues modestes

« On laisse de côté les vêtements ‘bodycon’, les robes nues qui ont été propulsées sur Instagram grâce à Kim Kardashian, pour privilégier une silhouette beaucoup plus ample », partage le designer Yves Jean Lacasse de Envers, une marque québécoise qui célèbre son 25e anniversaire en 2020. Reconnu pour les nombreuses influences orientales dans ses collections, des pièces vedette comme le caftan et le kimono sont des bases importantes dans les créations d’Yves Jean.

Selon lui, Billie Eilish est la nouvelle influençeuse mode avec les silhouettes plus larges qu’elle privilégie, « les vêtements moins révélateurs gagnent du terrain ». Alors, c’est un retour à la modestie ?

« Je pense qu’on va voir des vêtements plus modestes », affirme Elaine. « L’autre jour une de mes clientes, qui est très religieuse, est venue magasiner pour un caftan. Elle était intéressée par ce type de vêtement parce que, tout en étant ample, il a toujours un côté très mode. »

En effet, l’idée de dissimuler est dans l’air des hautes sphères de la mode depuis un certain temps. Il suffit de penser aux collections The Row des jumelles Olsen, qui habillent avec des silhouettes amples et des tissus luxe leurs clientes riches (et parfois célèbres), et dont les prix oscillent autour de 10 000 $ pour une robe de jour. Même certaines pièces de la collection Gucci printemps/été 2020 sont maintenant étonnamment sobres. Billie Eilish a choisi Gucci pour sa présentation aux Grammys La boucle est bouclée.

Fashion Beauty Runway - La charade mode de l’été 2020 - Est-ce un caftan ou une robe de maison - Photo H&M
Caftans en broderie anglaise de H&M

Jupons et tenues de maison

Le plus étrange en ce qui concerne la renaissance du caftan, c’est qu’il rappelle étrangement ce qu’aucune personne de plus de 60 ans (« OK Boomer! ») n’a jamais vu, ou porté. C’est-à-dire cet article terne et presque terrifiant car totalement anti-sexy: l’utilitaire robe de chambre ‘drab’.

Mais pourquoi maintenant ?

Dans un article publié en juin 2020 dans le Wall Street Journal, Fiorella Valdesolo aborde le sujet délicat de la robe d’intérieur en tant qu’article mode, et la façon dont « ce vêtement d’apparence anachronique a évolué ». Selon elle, au lieu de coller à un style en particulier, il évoque simplement une certaine ambiance de confinement à la maison. Et voilà où nous en sommes ! La maison. Voilà où convergent toutes nos vies actuellement. Un contraste frappant avec le mode de vie extérieur ponctué par le trio bureau-dîner-spectacle d’il y a quelques mois, dans un monde pré-Covid où tout le monde exhibait fièrement ses nouvelles trouvailles.

La dernière fois que des générations de femmes se trouvaient aussi nombreuses à la maison remonte au début des années 70, alors que les les caftans, les robes-manteaux et les robes de maison étaient super populaires. On pense à Elizabeth Taylor et ses nombreuses robes longues amples et scintillantes. L’année 1970 a également marqué la dernière saison de la série télévisée Petticoat Junction, qui se déroule dans un cadre champêtre mais où les filles sont toutes pomponnées, portant minijupes et chemisiers bouffants. Et, bien sûr, à l’occasion la robe de maison.

Somptueux et luxe

Les caftans ne sont pas seulement des vêtements sobres et fonctionnels. Yves Jean réfléchit toujours, lorsqu’il conçoit une nouvelle collection, à la façon dont il va intégrer le caftan: « Est-ce que je le fait en noir, avec des touches décoratives inspirées de Chanel, ou transparent et somptueusement luxueux, brodé de perles de cristal ? »

Selon lui, « le type de caftan couture où la confection est impeccable, le tissu très raffiné et cher est certainement un article classique dans de nombreuses garde-robes de femmes de la haute société ».

Pour Elaine, un caftan est toujours synonyme d’Yves Saint-Laurent et de son époque Marrakech. Elle aime le fait que ce soit comme une armure royale et élégante. Quelque chose à garder en tête lorsqu’on endosse ses habits du dimanche. « S’habiller chic communique toujours un message puissant et, avec un caftan, on peut être vulnérable en même temps parce qu’on est couverte avec un vêtement somptueux, même si on est nue sous tout ce tissu. »

Pour l’été 2020 on retrouve des centaines de caftans, à tous les prix, vendus en ligne sous plusieurs marques. H&M a commercialisé plus de 25 modèles de caftans différents cette année, de la soie mate pure au couvre-maillots à volants et translucides, à la broderie anglaise avec des manches bouffantes qui rappellent étrangement une chemise de nuit.

Et à vous de décider si vous devez l’appeler caftan ou robe de maison !

Lire plus