Search Popup Icon

Mode printemps sous l’insigne western

Area:

La cavalerie a commencé à gronder à l’automne dernier, au moment même où Pharrell Williams mettait la touche finale à la typo pour le lancement de Louis Vuitton dans le désert du Texas, sous sa direction en tant que nouveau directeur création mode masculine de la marque milliardaire dans le giron du groupe LVMH.

Alignement des planètes, éclipse solaire de 2024, ou magistrale influence du musicien dans les différents paliers de la mode, on ne sait pas trop, mais toujours est-il que Beyoncé a entièrement endossé le look en portant des éléments clé du style #VuittonWestern aux Grammys, juste à temps pour la sortie de son album « Cowboy Carter ». Certains diront qu’il s’agissait simplement d’une manœuvre marketing futée visant à donner au look ses lettres de noblesse en tant que nouvelle expression de la mode en 2024. Mais force est de constater que les goûts et les tendances mettent parfois du temps à monter à la surface.

Les looks western mijotent depuis cinq ans, alimentés par le succès surprise de la série « Yellowstone » avec Kevin Costner, la multitude de looks Coachella qui s’en inspirent, et la tendance « coastal cowgirl », parmi tant d’autres. Même Barbie et Ken ont enfilé des vêtements à franges et des chapeaux de cow-boy lorsqu’ils ont été catapultés dans le monde réel du film de 2023.

Il n’y a pas si longtemps, Ralph Lauren était le seul créateur dans l’univers du prêt-à-porter à présenter régulièrement dans ses collections et son image du denim, des bottes de cow-boy, des franges et des ceintures de conque. D’accord, ils étaient vraiment luxe, dans des palettes de couleurs plus innovantes et avant-gardistes, et accessoirisés différemment pour sa clientèle haut de gamme. En général, tout ce qui est ‘americana’ était perçu comme étant kitsch et un peu anachronique. Mais c’était avant que Lil Nas X’s ne lance son tube viral « Old Town Road » aux sonorités country rap, en 2019, et transforme les éléments traditionnels des cow-boys en les passant sous le rose fuchsia lors des Grammys. Bientôt, des éléments de l’esthétique Far West apparaîtraient partout dans la culture pop.

Dua Lipa s’est habillée en cowgirl pour son clip « Love Again » en 2021, avec le chapeau de cow-boy, une veste en peau de vache, un bikini imprimé zèbre et une cravate bolo. Et puis Beyoncé s’est aussi laissée séduire pour son album Renaissance, avec une magnifique photo la montrant à cheval avec un chapeau de cow-boy argent, en guise d’introduction à son passage en mode country.

Et pour le printemps 2024, la mode d’inspiration western se retrouve partout, à tous les prix. La bannière fast fashion québécoise Ardene propose une nouvelle collection « soft western » qui comprend les éléments clés: bottes de cow-boy (oui même en fini argent, approuvé par Beyoncé!), ceintures de conque et robes romantiques à volants super mignonnes.

fashion beauty runway putting a wild west spin on spring fashion 2

Nouveau classique

On sait tous que la Covid a fait craquer tout ce qui était près du point de rupture, ou plus du tout au goût du jour. L’iconographie des cow-boys comme ceux de Yellowstone, et la culture pop sont une chose, mais l’appel du plein air, suite à la pandémie, a également joué un rôle important. L’essor de l’économie de plein air a créé un nouveau style de vie où le sport et s’habiller pour être protégé des éléments sont les piliers d’un nouveau style.

Dans la mode western, chaque vêtement et accessoire possède de façon inhérente un côté pratique, grâce à une approche pragmatique adaptée à un environnement hostile et la vie sur un ranch où l’on est souvent à cheval pour rassembler les bêtes. Les influences western, les cow-boys et cow-girls des podiums n’ont plus grand-chose à voir avec l’époque où ces pièces ont été créées à l’origine, aux XVIIIe et XIXe siècles.

Selon la firme-conseil d’analyse de ventes au détail Edited, les nouveaux modèles de bottes de cow-boy et de chemises de style western ont connu une augmentation de 240 pour cent en 2023 (aux États-Unis et au Royaume-Uni) par rapport à l’année précédente. Pour sa collection printemps 2023 pour hommes, Prada a accessoirisé plus de 50 looks avec des bottes de cow-boy, y compris quelques ensembles entièrement confectionnés en denim. Il est clair que le style cow-boy est maintenant grand public.

Et ça, c’était avant le nouvel album country de Beyoncé.

fashion beauty runway putting a wild west spin on spring fashion 3

Le goût d’un passé qu’on idéalise

L’idée de «passer au look country» n’est pas nouvelle. La première fois que Vogue a présenté des jeans dans les années 1930, ce type de pantalon n’était pas recommandé pour être porté au quotidien, mais plutôt le vêtement idéal pour des vacances sur un ranch, lieu de villégiature où les citadins (les “dudes”) se rendaient pour faire l’expérience du Far West, en totale liberté, avec l’accent sur l’individu en harmonie avec la nature.

L’Amérique vivait la grande dépression et le public était friand d’évasion par le biais du cinéma avec des fantasmes hollywoodiens impossibles : décors de films art déco ultra-glam avec des scénarios romantiques ou des comédies musicales mettant en vedette Fred Astaire et Ginger Rogers, ou avec les décors plus simples et plus robustes de l’Ouest, tels qu’on les voit dans les westerns de John Ford et John Wayne.

Aujourd’hui, on n’est (peut-être) pas encore sous l’emprise d’une récession économique, mais les problèmes sont persistants et nombreux à travers le monde, à commencer par l’inflation galopante en Occident, des inquiétudes de guerre qui prennent de l’ampleur en Europe et au Moyen-Orient, et la menace de l’IA qui s’infiltre dans les professions les plus élitistes (droit, ingénierie, comptabilité, médecine). Ainsi, le désir de s’évader par la mode vers une époque “plus simple et idéalisée” offerte par le style western est à la portée de tous grâce à la fast fashion et même aux marques plus prestigieuses.

fashion beauty runway putting a wild west spin on spring fashion 4

Éléments clés du style Western

Voici quelques éléments clés du style western. Certains sont maintenant de véritables classiques présents dans nos garde-robes depuis des décennies, tandis que d’autres sont périodiquement “redécouverts” et ramenés à l’avant-plan de la mode.

-Les jeans sont l’un des piliers de la mode inspirée par l’Ouest. Avant l’apparition du denim dans les années 1850, les pantalons des travailleurs étaient souvent en laine et, pour l’été, en toile. Levi Strauss a amélioré le design des pantalons en ajoutant des rivets en cuivre, qui ont été adoptés par les mineurs à la recherche d’or, puis par les éleveurs et les cow-boys en raison de leur prix accessible et leur durabilité. La veste en denim a rapidement été créée pour être assortie avec les pantalons robustes. On appelle ‘tuxedo canadien’ le denim assorti au denim.

-La frange est l’un des plus anciens éléments décoratifs en mode, dont les origines remontent jusqu’en Mésopotamie (vers 3000 av. J.-C.), où elle ornait châles et jupes. Les cow-boys passaient de longues heures à l’extérieur, affrontant des conditions météorologiques difficiles. La frange servait alors de barrière contre l’eau, la poussière et la saleté. Elle avait également un côté durable, puisque les vêtements présentaient rarement des coutures de finition (on considérait que c’était du gaspillage). En insérant les coutures dans la frange, elles devenaient ainsi plus décoratives.

-Les chaps en cuir (du mot espagnol “chaparajos”) étaient surtout portés pour protéger les jambes des cow-boys des épines de cactus et empêcher l’usure du tissu. On retient deux types de chaps: ceux ajustés, pour la chasse au fusil, et le modèle plus large dépassant largement la jambe. C’est vers 1887 qu’on les voit apparaître dans le Far West.

fashion beauty runway putting a wild west spin on spring fashion 5

-Les jupes et robes dites ‘de prairie’, généralement confectionnées en toile Vichy rouge ou bleue, sont issues des tenues classiques autochtones. Les filles des saloons portaient des robes rouges courtes avec des corsets, des porte-jarretelles et des bas. Le Far West a pris son essor pendant l’époque victorienne, d’où l’influence de modes semblables durant cette époque.

-La chemise western, quant à elle, possède un empiècement sur le dessus de la poitrine et dans le haut du dos. Elle est généralement confectionnée en chambray, denim ou tartan, a des manches longues et, dans sa version contemporaine, possède souvent des boutons-pression, des patchs en tissu bandana et de la frange.

-Traditionnellement, les bottes de cow-boy ont un talon gainé en cuir, un bout arrondi ou pointu, une tige haute et aucun lacet. La forme du talon en biseau, élément essentiel des bottes d’équitation western, empêche le pied de glisser trop loin dans l’étrier, de sorte que si la personne tombe du cheval le pied ne reste pas coincé. Elles sont généralement en cuir de vache, qui peut être ornementé, mais également fabriquées avec des peaux “exotiques” telles que l’alligator, le serpent, l’autruche, le lézard, etc.

Maintenant que les détails western sont réhabilités, quelques leçons de set carrés s’imposent sûrement pour vraiment être dans le coup.

Lire plus