Search Popup Icon

Qu’est-ce que le ‘pantless’ look?

Area:

Premièrement, le tout nouveau look qui fait tourner toutes les têtes sur les podiums et dans la vraie vie, et aussi l’une des tendances les plus controversées du moment, n’a rien à voir avec ‘aller en commando’. En fait, une culotte montante et bien couvrante est la pièce de résistance pour porter ce look avec aplomb.

La tendance sans pantalon du moment consiste à oublier pantalon, jupe et tout ce qui se porte sous la taille, et plutôt s’afficher avec un pull, une veste, ou une chemise longue, afin de donner l’impression qu’on ne porte rien en dessous. Bon, voilà qui explique ça.

On peut remercier Sigmund Freud, qui l’a exprimé sans ambigüité à la toute fin du 19e siècle : «Dans un rêve où l’on est nu ou peu vêtu en présence d’inconnus, il arrive que l’on n’ait pas du tout honte de son état.»

Le père de la psychologie moderne voyait aussi l’avenir (très lointain) de la mode, on peut dire, puisque le look « sans pantalon » est sur le point de retirer les quelques centimètres qu’il reste encore à la pudeur (mais à l’ère des robes nues et des g-string qui sortent impunément des pantalons, en reste-t-il vraiment?). En effet, le défilé Bottega Veneta de septembre 2022 révélait pour la toute première fois sur les podiums un pull uniquement porté avec des bas collants foncés et des escarpins. Miu Miu a suivi, abandonnant pantalons et jupes pour l’automne 2023 et ramenant le très sage twinset, mais cette fois porté de façon subversive avec une culotte blanche, des bas et des Richelieu en cuir. C’est tout.

Lors de l’événement Vogue World (l’équivalent britannique du Met Gala) qui s’est déroulé à Londres en septembre, le look ‘pantless’ a été l’un des plus en vue de la soirée. Nombreuses vedettes sur le tapis rouge ont testé la tendance, à commencer par la rebelle Cara Delevingne, à Simone Ashley en passant par Jodie Turner-Smith.

Retour à New York en mai lors du Met Gala alors que Kendall Jenner, l’une des pionnières du look sans pantalon, portait un simple body noir pailleté signé Marc Jacobs aux très longues manches par-dessus un collant couleur chair (on y reviendra). Elle a accessoirisé son look minimaliste avec une imposante paire de bottes Kiki, également de Marc Jacobs, à plateforme démesurée de sept pouces donnant un look extrême à ces Mary-Janes avec une enfilade de petites boucles qui s’attachent sur toute la jambe. Plus gothique qu’adorable, c’est certain. Pour l’after-party, Kendall a redoublé d’enthousiasme pour le look à jambes nues avec un maillot transparent à paillettes porté sous un harnais noir et un bas de bikini. Encore une fois, ‘pantless’.

fashion beauty runway what, exactly, is the pantless look 1

Le retour (imprévu) du collant

Après des décennies où la jambe nue était de rigueur dans la vraie vie et les podiums mode, les bas connaissent une renaissance sans précédent: du bas collant aux chaussettes, toutes longueurs et deniers confondus (le denier est un terme technique désignant l’unité de mesure de l’épaisseur du fil ou du filament présent dans un tissu ou textile). Au Québec, la marque hyper-innovatrice Sheertex a mis au point les premières fibres incassables de collants qui sont jusqu’à dix fois plus résistantes que l’acier et qui sont généralement employées dans les produits balistiques, comme les gilets pare-balles.

Dans l’univers du collant, un bas très transparent possède un denier plus petit et, au contraire, plus le denier est grand, plus il est opaque. Le plus surprenant dans toute cette histoire est qu’on assiste même au retour du bas couleur chair. Pas le noir très mode auquel on s’attendrait. Non. Mais des teintes de peau comme celles que portait la Reine Elizabeth. Et même pas avec un fini étincelant, mais plutôt mat. Difficile à imaginer il y a encore quelques saisons…

Tout a commencé avec la marque américaine haut de gamme The Row, créée par les jumelles Olsen, mettant en scène des mannequins avec des bas en 2022. On avait l’habitude de voir certains créateurs européens comme Martin Margiela ajouter des bas couleur chair dans quelques-unes de ses collections, l’énigmatique créateur belge dissimulant depuis des années le visage de ses mannequins avec des bas couvrant le corps au complet. Mais Miu Miu s’est mis de la partie, aussi, remettant au goût du cool le bas collant. Et si quelqu’un dans la mode a le pouvoir de changer les choses, c’est bien Miuccia Prada qui, en 2022, a renoué avec la jupe micromini plissée. On s’en souvient.

Il était une fois (enfin, dans les années soixante et soixante-dix), les collants étaient un symbole de liberté. Dans le Swinging London (et Paris, et New York…), les jeunes femmes portaient leurs minijupes par-dessus des collants colorés. Les filles stylées et audacieuses de l’époque, comme la mannequin et actrice Edie Sedgwick, mariaient des collants noirs aux cols roulés, et rien d’autre. Brigitte Bardot aussi. Et on n’oublie surtout pas les Playboy Bunnies qui se déhanchaient dans les clubs privés moulées dans leur légendaire uniforme composé d’un body (à l’origine un maillot une pièce porté sur un corset), une petite queue duveteuse et un serre-tête à oreilles pointues. Et des bas noirs. Car le bas rehausse instantanément le body au rang de tenue de soirée dans un lounge cocktail.

Kim Kardashian, avec sa marque milliardaire Skims, a peut-être agi comme éclaireur lors de l’été 2022 en lançant sa collection Jelly Sheers avec un tissu ressemblant à s’y méprendre à un collant haut de gamme (selon les rumeurs, Kim aurait choisi la marque Autrichienne Wolford pour la fabrication de certains articles), y compris un modèle appelé mystérieusement « legging à pieds”; peut-être un euphémisme pour bas-culotte, avec un nom plus acceptable pour un public plus jeune.

Inventé par Allen Gant Sr en 1959, qui l’appelait «culottes à jambes», le bas-culotte a probablement révolutionné les vêtements de base en éliminant d’un coup la gaine, le porte-jarretelles et les bas, mais en l’an 2000 personne dans le monde de la mode, ou un tant soit peu intéressée par le style vestimentaire, n’aurait porté des bas-culottes couleur chair.

fashion beauty runway what, exactly, is the pantless look 2

Alors, que s’est-il passé ?

Ce qui s’est passé au cours de ces cinq dernières années est l’engouement de la mode pour le ‘balletcore’ — ce pas de deux qui revient à tour de rôle à l’avant-scène de la mode avec ses références aux tenues de ballet. Et on sait bien que le ballet incorpore toujours un type de collant. La tendance trouve également ses références dans la culture de la danse des années 60 et tout ce qui est ‘Old Hollywood’. Quelque chose que les artistes interprètes reconnaissent, d’instinct.

Toutes les chanteuses à succès connaissent ce moment charnière dans leur carrière où elles se glissent dans un body sur scène. Madonna, bien sûr, a été l’une des premières adeptes du ‘pantless look’ lors de ses tournées. Il y a une dizaine d’années, Lady Gaga faisait fi du pantalon pour lui préférer une simple culotte haute. Sur scène et dans les rues de New York. Même Taylor Swift est passée du look jeune fille sage country à star de la chanson en léotard étincelant.

fashion beauty runway what, exactly, is the pantless look 3

Les sous-vêtements s’exhibent allègrement

Dévoiler son soutien-gorge ne choque plus personne. Au cours des 30 dernières années dans l’histoire de la mode tout le monde a révélé, à un moment donné, un bout de bretelle ou ce sous-vêtement au grand jour. Les soutiens-gorge de sport ont également changé la donne : s’agit-il d’un sous-vêtement, d’un vêtement de sport? Certaines femmes vont courir en soutien-gorge et legging. Peut-être les soutiens-gorge sont-ils simplement destinés à être portés sous un haut transparent, une robe « nue », ou à faire apparition, audacieusement, sous une veste. Rien à signaler.

Mais ce qui est vraiment nouveau, c’est montrer culottes et strings. Selon Valerie Steele, historienne de mode et directrice du musée du Fashion Institute of Technology, «montrer les sous-vêtements pour la partie inférieure du corps est extrêmement radical».

Cette année encore, lors du gala du Met, Lil Nas X a foulé le tapis rouge de façon hyper provocante, faisant un pied de nez aux codes vestimentaires conventionnels, avec un string métallique et un maquillage orné de cristaux de la tête aux pieds signé Pat McGrath.

Soyons clairs: la plupart des célébrités cherchent à affoler les algorithmes en leur faveur en portant des tenues qui choquent. Pour faire parler d’elles et continuer à être pertinentes à l’ère du FOMO (‘fear of missing out’, c’est-à-dire ne pas être dans le coup). Il est aussi tout à fait possible qu’on assiste à une remise en question de ce qui constitue un vêtement d’extérieur approprié, en commençant par les célébrités et les pionniers hardcore de mode. Ce ne serait pas la première fois. Au début du XXe siècle, les T-shirts étaient uniquement portés comme sous-vêtements.

Quant à savoir si on verra de plus en plus de gens endosser le ‘pantless’ look dans la vie de tous les jours? Ça dépend.

Ça dépend peut-être des personnes que l’on fréquente et le milieu dans lequel on évolue. Les soirées privées sont possiblement le meilleur endroit pour tester la tendance ‘pantless’. Après tout, en ce moment les corsets sont un joli complément aux tenues chic pour celles qui adorent la mode. Peut-être pas impossible, donc, que certaines d’entre-nous choisissent d’endosser un slip taille haute orné de cristaux par-dessus une paire de collants et des escarpins à bout pointu pour le réveillon du Nouvel An. Après tout, un collant n’est qu’un legging à pieds… C’est aussi scandaleux que ça. On est maintenant habitués à voir des corps presque nus et des vêtements seconde peau à tout moment. Alors, on se calme le pompon.

Lire plus